La Médecine dans l'Histoire

Espace d'échanges sur le thème de l'histoire de la médecine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Le corps des émotions au Moyen-Age" (journée d'études)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asklepios
Archonte
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/10/2009
Age : 31
Localisation : Auvergne

MessageSujet: "Le corps des émotions au Moyen-Age" (journée d'études)   Ven 9 Avr - 10:46

Depuis son lancement en 2005, le programme de
recherche EMMA (« Pour une anthropologie historique des émotions au
Moyen Âge ») s’est donné pour objectif de construire une histoire des
émotions au Moyen Âge en dialogue avec les sciences humaines et
sociales. Après avoir traité la question des enjeux historiographiques
d’une histoire des émotions (2006), le programme EMMA s’est intéressé à
la subjectivité émotionnelle (2007) puis à l’usage public de l’émotion
dans les rapports de gouvernement (2008).
Dans le prolongement de ces travaux, EMMA lance un nouveau chantier
qui porte sur la communication émotionnelle au Moyen Âge, dont le
premier volet sera consacré à l’expression corporelle des émotions. Les
émotions sont incontestablement des faits culturels et sociaux : il
n’existe aucune société humaine sans émotions, de même qu’il n’y a
aucune expérience émotionnelle qui soit asociale. C’est là un fort
consensus vers lequel convergent les diverses sciences humaines de
l’émotion aujourd’hui : au-delà de la question de savoir s’il existe des
émotions universelles et transculturelles, des manifestations physiques
automatiques exprimant des émotions spontanées, l’évidence de
l’interaction sociale s’est imposée. Il n’est pas de ressenti
émotionnel, a fortiori d’expression sociale de l’émotion, qui ne soit en
interaction immédiate avec un interlocuteur (individuel ou collectif)
ou bien, à tout le moins, avec les règles culturelles (display rules)
qui concernent la façon d’afficher ses émotions.
Sur cette base, les modalités de la communication émotionnelle et du
partage social des émotions sont multiples. Dans tous les cas, la place
du corps est déterminante, selon une double dynamique : l’expression
corporelle se manifeste comme le reflet, plus ou moins fidèle, de
l’émotion intérieure tout en étant simultanément un message adressé à
autrui. Dans la communication émotionnelle, le corps est ainsi à la fois
émetteur et récepteur. C’est pourquoi notre projet abordera
l’expression corporelle des émotions au Moyen Âge dans sa dimension
fondamentalement intersubjective. Deux axes d’exploration seront à
privilégier :
1- Les relations de l’expression corporelle des émotions avec les
règles culturelles.



Dans quelle mesure les individus et les communautés expriment-ils
corporellement l’émotion en fonction des attendus sociaux et culturels,
qu’il convient au préalable de circonscrire (selon le genre, le statut
social, la communauté d’appartenance) ? Comment se manifestent et sont
interprétées ce qui apparaît pour les contemporains comme des formes
spontanées (involontaires, inconscientes) de l’ex-pression émotionnelle
du corps (cf « grilles de lecture » en fonction des différents champs
culturels : théologie, médecine, etc.) ?
2- La communication corporelle des émotions en acte : études de
situations.



Il s’agira selon cet axe d’étudier des configurations spécifiques
d’interactions qui mettent en scène un langage corporel des émotions :
modalités du dialogue émotionnel via le corps (accompagné ou non d’un
échange verbal) ; interaction collective sur le mode du mimétisme
corporel, de l’échange ou de la confrontation. Les configurations
rituelles ou cérémonielles , les « performances » avec leurs enjeux
épistémologiques propres, pourraient tenir une place importante.
Les études seront conduites depuis le point de vue soit de l’émetteur
(le-s sujet-s exprimant corporellement l’émotion), soit du récepteur
(déchiffrer et interpréter les émotions de l’autre dans une sémiologie
du corps) ou depuis le champ de l’interaction elle-même, où se joue la
rencontre entre les attendus de la règle culturelle et les modalités
spécifiques d’une situation réelle.

23-24 avril 2010



Aix-en-Provence
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme
Salle G. Duby
Vendredi 23 avril



14h00 : Ouverture par Damien Boquet (UMR TELEMME – IUF) et Piroska
Nagy
(UQÀM)
14h15 : « L’expression de l’émotion ou le reflet de l’activité
relationnelle » (Anna Tcherkassof,
Université de Grenoble)
15h00 : « Le corps en émoi : « corpographie » des émotions au Haut
Moyen Âge » (Nira Pancer,
Université de Haïfa)
15h45-16h15 : pause
16h15 : « Vultus velatus ou la figuration positive de la tristesse
dans l'iconographie de la fin du Moyen Âge » (Robert Marcoux, Université Laval,
Québec)
17h00 : « Leper Beggars in Late Antiquity: embodying emotions » (Dionysios
Stathakopoulos,
King’s College, Londres)
18h00 : fin - repas en ville le soir
Samedi 24 avril


9h15 : « Le corps de l’affect scolastique. L’exemple de Jean de la
Rochelle » (Piroska Nagy, UQÀM, Montréal)
10h00 : « Évaluation émotionnelle d'un crime d'honneur au couvent
gilbertin de Watton (v.1165) » (Damien Boquet, UMR
TELEMME / IUF)
10h45-11h00 : pause
11h00 : « Toucher et être touché : l’emploi des gestes dans les
batailles judiciaires et le façonnement des émotions dans la résolution
des conflits » (Klaus Oschema, Ruprecht-Karls-Universität
Heidelberg / Universität Bern)
11h45-12h30 : table-ronde animée par Ingrid Kasten (Freie Universität,
Berlin)
12h30 : Buffet

__________________
"La témérité réussit souvent là où la prudence échoue" (Celse, De la médecine, III, 9)
Mon site : http://medecine-ancienne.com
Revenir en haut Aller en bas
http://medecine-ancienne.com
 
"Le corps des émotions au Moyen-Age" (journée d'études)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Travailler avec les émotions" extrait de livre
» Mois de juillet "mois du précieux sang de Jésus"
» Lycée Desmoulins (Le Cateau-Cambrésis, 59) : le proviseur subitement "promu" au rectorat après "la cabale" du corps enseignant.
» Bac Philo 2013, Terminales L : "La langage n'est-il qu'un outil?"
» Escroquerie au Vatican: Le suaire de Turin censé avoir enveloppé le corps du Christ date du Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Médecine dans l'Histoire :: Divers :: Annonces/Agenda :: Evénements passés-
Sauter vers: