La Médecine dans l'Histoire

Espace d'échanges sur le thème de l'histoire de la médecine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la libération anticipée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli
Echappé de l'asile
Echappé de l'asile
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 22 Mai - 12:24

Bonjour,



Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus.
Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu
lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas
naissance d'un esprit.



La nature de matière se protège contre la non conformité par la
souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération
anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.



Le foétus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir
cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foétus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre
ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de
ses dispositions à condition qu'une libération
anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus
innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a
foétus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est
un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec
un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses
instincts et ses dispositions.

Un foétus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une
extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance
humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.



Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance,
n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.
Revenir en haut Aller en bas
Agathos
Archonte
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 22 Mai - 13:53

Et voici ce forum référencé au bortolimètre... lol!

Edit : rectificatio : il est là depuis décembre
Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
Archonte
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/10/2009
Age : 31
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 22 Mai - 16:11

Et dire que je lui avais enlevé sa camisole il y a peu!!

__________________
"La témérité réussit souvent là où la prudence échoue" (Celse, De la médecine, III, 9)
Mon site : http://medecine-ancienne.com
Revenir en haut Aller en bas
http://medecine-ancienne.com
yrwanel
Kouros
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 64
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 22 Mai - 21:09

bon... on va lui en refaire une!
Revenir en haut Aller en bas
Agathos
Archonte
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 22 Mai - 23:19

Pourrait-il nous expliquer d'abord pourquoi il n'a ni page web ni forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
Archonte
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/10/2009
Age : 31
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 23 Mai - 0:01

Si si, une fois je suis tombé sur son merveilleux blog!!! J'ai failli en mourir de rire. Enfin là j'arrive pas à y remettre la main dessus.

__________________
"La témérité réussit souvent là où la prudence échoue" (Celse, De la médecine, III, 9)
Mon site : http://medecine-ancienne.com
Revenir en haut Aller en bas
http://medecine-ancienne.com
Claude De Bortoli
Echappé de l'asile
Echappé de l'asile
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 23 Mai - 17:29

Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie
depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe
à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps
de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a
pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un
rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends
puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe
éphémère perturbe le corps de la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Asklepios
Archonte
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/10/2009
Age : 31
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Lun 24 Mai - 19:54

Merci Claude, on t'aime aussi ! Encore un message du style et tu récupères définitivement ta camisole!

__________________
"La témérité réussit souvent là où la prudence échoue" (Celse, De la médecine, III, 9)
Mon site : http://medecine-ancienne.com
Revenir en haut Aller en bas
http://medecine-ancienne.com
Claude De Bortoli
Echappé de l'asile
Echappé de l'asile
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Mar 25 Mai - 11:18

Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont
sous l'influence de l'énergie qui anime tous les êtres matériels :
l'instinct.

Amour et haine sont des sentiments naturels. Ils sont présents chez
tous les êtres matériels. Ils sont maintenus à l'état raisonnable par
les liens de l'instinct. Pas d'amour et pas de haine
au-delà des limites raisonnables fixées par la nature de matière chez
les animaux et les végétaux.

Il en va autrement chez les humains. Ils ont l'intelligence en plus de
l'instinct. Instinct et intelligence sont des énergies différentes.
Elle doivent rester séparées. En se mélangent, il en
résulte des comportements anarchiques qui nuisent à la nature de
matière. L'instinct se met au service de l'intelligence et
l'intelligence se met au service de l'instinct.

L'intelligence humaine se met au service de leurs sentiments
instinctifs d'amour et de haine et les exacerbe. Plus de limite dans
l'amour et dans le haine chez les humains s'ils mélangent leurs
instincts et leur intelligence.

En maintenant séparés l'intelligence et l'instinct, les sentiments
d'amour et de haine retrouvent un état raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la libération anticipée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» la nature de métamatière et la libération anticipée
» Chapelet de la libération ! Apporte de nombreuses guérisons et libérations.
» Le précieux ornement de la libération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Médecine dans l'Histoire :: Divers :: Vos lectures-
Sauter vers: