La Médecine dans l'Histoire

Espace d'échanges sur le thème de l'histoire de la médecine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les "outils" du médecin entre le XIV et le XVe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alaric
Païs
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 31

MessageSujet: Les "outils" du médecin entre le XIV et le XVe siècle   Jeu 10 Oct - 18:33

Pour mon 1e post, j'aimerais ouvrir la discussion et le partage de connaissance autour des outils du médecin au Moyen-Age.

J'aimerais que nous attardions sur ce sujet qui m'intrigue et auquel j'ai de nombreuses zones d'ombres. Il s'agit donc de la mise en pratique des savoirs enseignés par la médecine médiévale.

Nous savons que cette discipline est, à l'époque médiévale, plus théorique que pratique. Je tiens d'ailleurs à souligner que si les théories concernant le soin du corps et de l'âme sont étudié sans distinctions au sein des universités, en pratique, une scission nette se fera entre certains corps de métiers (Médecin, Chirurgien, Apothicaire, Physiâtre, etc.).

L'objet de ce post sera donc de construire une réflexion sur la pratique du médecin (seulement) sur une période donnée. 

Nous pouvons, d'ore et déjà, cité la Matula ou Urinal qui servait de contenant à urine que le practicien se devait d'examiner en respectant les différents sens pour en déduire un diagnostic (en rapport avec les roues de miré et les humeurs). Nous pouvons aussi mentionné l'emploi du pilon, du mortier ainsi que de la spatule à onguents. Ces outils, empruntés à l'Apothicaire, se retrouve à l'usage par le médecin. Il se peut donc que d'autres outils s'échangent entre les différents corps de métiers.

D'autres outils parsèment mes références bibliographiques sans plus de détails. Il y fait mention du pillulier, des boites médicales, de la verge ou baton -entre autres. Pour ce dernier, j'ai voulu trouver plus de contenu. Un travail dont le résultat ne me satisfait que peu. Il s'agirait d'un baton de bois d'environ 50cm, assez souple et la plupart du temps peint en blanc. Il aurait pour usage de "tatter" le corps du malade et ainsi d'éviter l'infection au praticien. Cet outil, que je pensais attribué au médecin, serait en faite de nature pharmaceutique. Il serait donc user par des non-praticiens devant faire un diagnostic. 

Je me retrouve donc avec des brides d'informations, certes fortes intéressantes, mais qui ne permettent pas de conclure sur une affirmation. Je requiert donc votre aide, et vos connaissance, pour que nous discutions et échangions ensemble sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les "outils" du médecin entre le XIV et le XVe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le conflit entre Wallons et Flamands
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Le "salam" entre homme et femme
» ANOVA et post test
» Entre l'inspir et l'expir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Médecine dans l'Histoire :: Du moyen-âge aux temps modernes :: La médecine médiévale-
Sauter vers: