La Médecine dans l'Histoire

Espace d'échanges sur le thème de l'histoire de la médecine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Table ronde organisée par le Département d’Archéologie et d’Histoire de l’Art, EA 1132 (HISCANT) de l'Université de Nancy 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asklepios
Archonte
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 13/10/2009
Age : 31
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Table ronde organisée par le Département d’Archéologie et d’Histoire de l’Art, EA 1132 (HISCANT) de l'Université de Nancy 2   Jeu 15 Oct - 13:53

Histoire des réseaux d’eau courante dans l’Antiquité : réparations, modifications, réutilisations, abandon, récupération


Les recherches concernant l’hydraulique antique se sont multipliées ces dernières années. Cependant, si la politique de gestion de l’eau par les villes, ou encore les conditions de mise en place d’un réseau hydraulique ont été abordées, on ne s’est pas encore beaucoup attaché à tirer pleinement parti de l’observation des cas plus complexes de structures qui portent traces de réparations ou de modifications, que ce soit en Orient ou en Occident. Pourtant, ces éléments peuvent être importants pour comprendre la stratégie des villes en matière d’eau.

Certains aqueducs ou conduites d’eau, pour des raisons diverses, n’ont plus satisfait les usagers : leur débit est devenu insuffisant alors que de nouvelles utilisations sont apparues, le milieu d’implantation de la canalisation a changé ou n’a pas été correctement appréhendé lors de la construction, et impose une correction de parcours. D’autres altérations peuvent être provoquées par de nouveaux branchements, parfois sauvages, ou encore par la mauvaise qualité de la construction ou des malversations.
Des facteurs naturels peuvent également être mis en cause dans ces processus : des dégradations liées à la nature de l’eau, à un épisode sismique ou encore à des parcours sur des terrains en pente ou instables peuvent être observées. La réutilisation de structures dont la fonction première était autre, explique aussi certaines faiblesses de ces réseaux hydrauliques.
Finalement, les conditions de l’abandon de ces canalisations peuvent aussi souvent être précisées : correspond-il toujours à l’abandon des structures alimentées ? Peut-il être antérieur et apporter une justification aux changements d’occupation ? Ou bien ces canalisations continuent-elles à fonctionner partiellement en voyant leur usage être modifié ? Finalement, comment les structures hydrauliques sont-elles récupérées ?

Nous invitons les archéologues à présenter les résultats de leur fouille de réseaux hydrauliques en mettant l’accent sur ces aspects de leur histoire, mais on peut aussi proposer des communications plus synthétiques. Les philologues et les historiens sont également conviés à réfléchir à ces questions, ce qui pourra conduire à une confrontation riche d’enseignement entre le matériel archéologique et les textes. Aucun domaine géographique du monde antique n’est exclu : il conviendra de considérer l’histoire de ces structures hydrauliques en tenant compte des conditions hydrologiques et climatiques variées et d’apprécier leur impact dans le cadre de la problématique envisagée.
Revenir en haut Aller en bas
http://medecine-ancienne.com
 
Table ronde organisée par le Département d’Archéologie et d’Histoire de l’Art, EA 1132 (HISCANT) de l'Université de Nancy 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevaliers de la Table ronde 5è
» table ronde avec Mme lyon
» Le roi Arthur et les chevaliers de la table ronde
» Texte pour entrer dans la légende de la Table ronde
» Contes et légendes des chevaliers de la Table ronde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Médecine dans l'Histoire :: Divers :: Annonces/Agenda :: Evénements passés-
Sauter vers: